Le Marketing d’influence : Stratégie majeure de l’année 2018 ou stratégie déjà obsolète ?

Avec l’avènement des réseaux de sociaux en tant que canal de marketing, le content marketing connaît un développement croissant dans le monde du numérique.

Déjà présent sur les médias traditionnels (films, séries, clips …) le content marketing se décline désormais sur le web par le biais du marketing d’influence et est de plus en plus présent dans les stratégies marketing des entreprises. Mais si le marketing d’influence peut être un bon moyen de promotion d’articles ou de services, il souffre également d’un nombre important de défauts. C’est pourquoi, dans cet article, nous tâcherons de vous en exposer tous les avantages et les inconvénients liés à cette pratique, afin que vous puissiez d’une part y voir plus clair, et d’autre part que vous sachiez si cela pourrait convenir à votre business.

Qu’est-ce que le marketing d’influence ?

Le marketing d'influenceSon principe est simple : les entreprises contactent des influenceurs, bien souvent en passant par leurs networks (agence représentant légalement ces-derniers) afin que qu’ils fassent la promotion d’un produit donné, sur un réseau sociale sélectionné. Présents sur Instagram, Pinterest, YouTube ou (à terme) Twitch, les influenceurs sont désormais devenus des outils de communication redoutable et nous allons voir tout de suite pourquoi.

Pourquoi mettre en place une stratégie de marketing d’influence est une bonne idée ?

Il est important de prendre tout d’abord conscience qu’un influenceur n’est pas seulement qu’une vitrine de votre produit, car avec des communautés qui s’identifient, bien souvent, à leurs influenceurs, ces-derniers deviennent de véritables modèles de vie. En outre, grâce au développement de fonctionnalité vidéo sur Instagram (stories) et Snapchat, les influenceurs ont désormais la possibilité de parler, de témoigner de l’efficacité d’un produit, de sa qualité etc… Plus que de simples vitrines, les influenceurs sont désormais les porte-voix originaux des marques en qui les consommateurs peuvent avoir confiance (selon Mme Carine Fernandez -cofondatrice de point d’orgue- 91% des personnes sondés accorderaient plus facilement leur confiance à des influenceurs qu’à des publicités).

Enfin, les influenceurs deviennent de plus en plus nécessaires lorsqu’une marque souhaite faire la promotion de ses articles sur le web. En effet, avec le développement de l’utilisation de logiciels tels que Adblock, les influenceurs sont parfois le seul recours promotionnel possible selon le ciblage consommateur choisis.

Le marketing d’influence n’est pas non plus un eldorado, et en voilà quelques causes :

Tout d’abord, le marketing d’influence ne convient pas à toutes les boîtes. En effet, ce sont surtout les produits de consommation qui sont concernés. Même s’il est vrai que certaines offres de services se prêtent plutôt bien à l’exercice, il y a certains domaines pour lesquels le marketing d’influence est déconseillé. Prenez par exemple une promotion pour des produits pharmaceutiques ou bien encore financier, pour ce type de produit là, vous aurez beaucoup de difficulté à trouver un influenceur(seuse) qui acceptera d’en faire la promotion. En outre, il faut que votre produit/ service soit en adéquation avec l’identité de la personne contactée : une influenceuse beauté fera principalement de la promotion pour du maquillage, des produits de consommation ou même de l’ameublement, mais pas d’un nouveau fer à repasser ou d’un nouvel aspirateur…  Nous avons discuté avec les experts d’AEP Digital à ce sujet, une agence de webmarketing spécialiste du B2B, qui nous à fait part de la réalité de terrain sur les influenceurs Linkedin, et les résultats des campagnes menées via ces méthodes.

L’autre problème majeur du marketing d’influence est le tracking compliqué d’une campagne. En effet, s’il est possible de trouver le ROI moyen d’une campagne, divulgué par les agences de talents, la réalité est bien différente, et le véritable ROI est plus difficile à mesurer. D’autant plus que bien souvent ces campagnes sont assez onéreuses et peuvent monter jusqu’à 20 000 (voire 30 000 dans certains milieux) euros pour une campagne avec un influenceur dit « macro ».

Enfin, le marketing d’influence à une réputation assez « entachée » sur le web français. Bien souvent, la problématique des placements de produits dans des vidéos et autres postes, crée des polémiques qui ont tendance à noircir l’image de l’influenceur en question, mais également des marques pour lesquels l’influenceur a contracté des partenariats. Mais ce dernier point reste relatif car sur le web plus qu’ailleurs « bad buzz = good buzz ».

Rédaction : https://www.aep-digital.com/

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*