La start-up Keeseek : le parfait complément du nouveau bail de mobilité

La mobilité emploi logement

Après l’adoption de la loi ELAN par l’assemblée nationale le 12 juin dernier, le bail de mobilité est une nouvelle mesure qui reste à être adopté par les particuliers. Bonne nouvelle, la start-up Keeseek souhaite favoriser la mobilité job / logement.

La start-up propose de combiner des offres d’emploi avec des logements temporaires. Rappelons que le bail de mobilité a une durée de 1 à 10 mois et comprend des logements loués en meublé qui permettrait de suivre la mobilité des formations professionnelles, stages et apprentissages.

Le service qu’offre la start-up répond à une réelle demande, comme le prouve la mise en place de ce nouveau bail. Comme l’explique Marie-Pierre Mahé, cofondatrice de Keeseek : « le logement est l’un des plus gros freins à la mobilité rendant certains postes difficiles à pourvoir et poussant certains candidats à refuser des postes intéressants ». La start-up au slogan “one job, one home” est soutenue par la Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier) via son incubateur Fnaim Lab et se rapproche de Pôle emploi et de nombreux employeurs pour trouver des logements et des postes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*