Auto-Entrepreneur : doit-on ouvrir un compte pro ?

Un auto entrepreneur qui consulte ses comptes

Le statut d’auto-entrepreneur est apprécié pour ses avantages en termes de gestion comptable, démarches administratives et cotisations fiscales. De plus, il s’agit d’une option qui est accessible à tout un chacun même s’il ne correspond pas à tous les profils entrepreneurs. Chaque régime d’entreprise est cependant encadré par des règles spécifiques. L’auto-entrepreneur est depuis 2015 soumis à l’obligation de détenir un compte bancaire. La question qui se pose est : le compte auto-entrepreneur doit-il obligatoirement être professionnel ?

Que dit la loi sur l’obligation d’avoir un compte auto-entrepreneur ?

Avec l’entrée en vigueur de la loi n° 2014-1554 de financement de la sécurité sociale pour 2015, il est désormais obligatoire d’ouvrir un compte bancaire consacré spécifiquement à son activité. L’article 95 de ce dispositif ne stipule pas cependant qu’il doit être professionnel. L’auto-entrepreneur peut donc tout à fait opter pour l’ouverture d’un compte particulier. L’essentiel est de détenir un compte en banque qui est différent de son compte individuel pour les opérations de son business. Cette visibilité sur les transactions constitue un moyen de justifier légalement les revenus résultant de l’auto-entreprenariat.

Par ailleurs, il est difficile de faire ses comptes lorsqu’on utilise le même compte bancaire pour ses transactions personnelles et professionnelles. Ainsi, la détention d’un compte auto-entrepreneur est bénéfique à une gestion comptable simplifiée.

Est-il avantageux pour un auto-entrepreneur d’ouvrir un compte bancaire pro ?

Même si la loi n’oblige pas un auto-entrepreneur à détenir un compte en banque pro, cette option est envisageable. Il s’agit d’ailleurs d’un produit destiné aux professionnels. Toutefois, les frais appliqués sur ce type d’offre sont souvent considérables pour une auto-entreprise. Elle est plus appropriée pour les entreprises à grande taille.

Les auto-entrepreneurs optent donc le plus souvent pour un second compte individuel au lieu de souscrire à une offre pro. Puisque la loi exige simplement de séparer ses opérations personnelles de ses transactions professionnelles, ces derniers choisissent l’option la plus avantageuse financièrement.

Faut-il un justificatif pour un compte auto-entrepreneur ?

Si beaucoup d’auto-entreprises optent pour un compte particulier pour leurs activités, les banques y trouvent moins d’avantages. La différence entre les intérêts d’une offre professionnelle et ceux d’une offre individuelle est considérable. Par conséquent, certaines banques n’autorisent pas les comptes individuels pour auto-entrepreneur, afin de pousser ces derniers à opter pour un compte business. Les établissements financiers sont en droit de ne pas répondre favorablement à la demande d’ouverture d’un compte client.

Dans la mesure où l’offre est souscrite sans préciser le motif d’ouverture, sa clôture peut être faite par l’organisme financier. Un préavis devra toutefois être transmis au titulaire du compte, au moins un mois avant la fermeture. L’opération reste donc assez complexe pour les entrepreneurs qui ne désirent pas souscrire à une offre business.

Heureusement, il existe une alternative avec les banques en ligne. Prisés pour la flexibilité de leurs produits, ces organismes proposent aux micro-entreprises des solutions à cheval entre le compte individuel et le compte pro.

Que retenir ?

La loi fait obligation aux auto-entrepreneurs de détenir un compte bancaire pour leurs activités, mais elle ne spécifie pas le compte bancaire professionnel. Celle-ci étant généralement désavantageuse à un auto-entrepreneur, l’auto-entrepreneur peut ouvrir un deuxième compte individuel. Puisque certaines banques physiques le refusent, l’entrepreneur peut se tourner vers les banques en lignes.

À lire aussi : Quel business choisir pour gagner de l’argent sur internet

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*